Courtier en Financement pour Professionnel et Particulier

Pourquoi avoir recours à un courtier ?

Les raisons d’avoir recours à un Courtier en Financement et Rachat de Crédit pour négocier son prêt immobilier, son regroupement de crédits ou un prêt à la consommation sont multiples.
Nos clients font appel à nous car nous sommes en relation avec des banques spécialisées qui permettent de réaliser des opérations que les banques locales ne maîtrisent pas.
Bon nombre de nos clients ont déjà essuyé un refus de leur banque et se tournent vers nous pour trouver la solution adaptée à leur situation. En effet, notre rôle est de trouver le bon montage financier qui permettra à l’employé de banque d’avoir sur son bureau un projet qui rentre dans les normes d’intervention de son employeur. Il nous arrive fréquemment de financer un projet avec la banque de notre client alors que celle-ci avait refusé dans un premier temps.
Une grande partie des clients font appel au courtier car la démarche de mise en concurrence est compliquée pour un particulier. En effet, les délais pour avoir un rendez-vous sont longs, les comparaisons des offres s’avèrent compliquées tellement les paramètres sont nombreux. Nos courtier de Solu C.O. on fait en amont un travail important pour bien connaître son client, ses demandes particulières. Il pourra grâce à son expérience du métier diriger son client vers l’offre qui correspondra le mieux à ses exigences non seulement ne terme de coût, mais aussi pour les avantages propres au contrat de prêt (pénalités de remboursement anticipé, possibles variation des mensualités, conditions pour effectuer des pauses de remboursements…).

Le rôle du courtier dans la confection du dossier

Le courtier est un intermédiaire dont le rôle est de représenter son client porteur de projet auprès des banques susceptibles de le financer. Il se place donc au service de son client afin de lui obtenir les meilleures conditions. Pour se faire, il va étudier la situation actuelle de son client et aussi prendre en compte ses projets à plus long terme. Après avoir collecté les informations nécessaires, il va mettre en concurrence plusieurs établissements financiers. Après avoir reçu les propositions commerciales, il va comparer celles-ci et les analyser pour livrer une synthèse au client et l’aider ainsi à faire son choix en toute connaissance des spécificités de chaque financement.

Renégocier son prêt

Lorsque le particulier souhaite racheter son prêt immobilier, il a des objectifs qui lui sont propres. Derrière sa volonté de faire des économies, il peut se cacher différentes aspirations que le courtier doit absolument connaître pour trouver la solution la plus adaptée à la situation de son client. Nous rencontrons des cas de figure bien différents. Notre client veut évidemment profiter de taux d’intérêts plus bas que ses conditions actuelles, mais pourquoi ? Profiter de la baisse de taux pour baisser ses mensualités de crédits car les fins de mois sont difficiles ? Il faut alors se projeter un peu plus loin car gagner 100 € par mois n’est parfois pas suffisant. Les banques traditionnelles acceptent de racheter un prêt à la concurrence mais sur la même durée, ainsi la baisse de charges est limitée. Il faudra alors orienter le client vers une banque spécialisée qui acceptera aussi d’allonger la durée de manière raisonnable pour ne pas peser trop sur le coût total du financement.

Le client veut réaliser des travaux d’amélioration de son logement ?

Pourquoi ne pas refinancer le prêt existant et intégrer une enveloppe de travaux ?

Vous souhaitez financer les études de votre enfant mais les charges d’emprunts sont trop lourdes. Le prêt étudiant peut-être adapté, vous avez souvent la possibilité de moduler vos remboursements de prêts sans frais et sans changer de banque. Vous pouvez aussi avoir recours au rachat de votre prêt et englober dans le projet une envelopper financière qui permettra de financer les frais de scolarité. La baisse de mensualités permettra, elle de payer le loyer du logement étudiant.

 

Connaître son courtier en financement pour mieux profiter de leurs services.

La première étape est de faire connaissance avec son courtier et comme avec son avocat, il doit vous inspirer confiance. Ai-je envie de mettre entre ses mains le financement du projet qui va déterminer ma qualité de vie pour les 25 prochaines années ? Mon courtier sera-t-il capable de trouver la bonne banque ? Avec quel organisme travaille-t-il ? Dois-je me tourner vers le courtier qui m’est recommandé par mon agent immobilier, ou le vendeur de mon contrat de construction ?

Tout est dans la confiance qu’il vous inspire, sa crédibilité. Prend-il suffisamment le temps de vous écouter, de prendre en considération votre situation, vos souhaits ? Est-ce qu’il s’intéresse à vous ?

Si dans les premières minutes, il a pris le temps de se présenter, de présenter la société pour laquelle il travaille et vous a expliqué les grandes phases de son intervention, alors vous saurez à qui vous avez à faire, s’il était présent pour vous accompagner ou si vous seriez un numéro de dossier parmi d’autres noyé dans la masse.

Il est très frustrant de rémunérer un conseiller qui ne vous connais pas.

 

Quel projet peut élaborer avec l’aide d’un courtier en financement ?

Votre courtier en prêts est à votre service pour vous aider à financer vos projets. Il peut vous aider à obtenir un financement pour de nombreux projets. En face d’un projet, il existe différentes solutions et c’est là que la plus-value d’un professionnel intervient. Vous pouvez financer l’achat d’une auto, un bateau, une moto… en location avec option d’achat, par un prêt personnel simple, ou en regroupant plusieurs emprunts. Nous retrouvons ces différentes possibilités pour financer les projets d’acquisition ou de construction d’un bien immobilier pour la résidence principale, ou la location. Le courtier pourra également vous accompagner dans la recherche du financement d’un fonds de commerce, ou de parts de SCPI.

Le courtier ne pourra pas financer des dettes de jeux.

 

Connaître le métier du courtier

Il existe différentes catégories de courtiers. Chaque courtier est obligatoirement inscrit dans le registre de l’ORIAS. Il est obligatoire de la faire figurer sur les documents pré contractuels et commerciaux. Le courtier doit également s’identifier clairement dans lors du premier entretien avec son client. Il peut être Intermédiaire en opération de banque ou mandataire non exclusif de banque. L’intermédiaire représente son client auprès de banques avec lesquelles il a mis en place une convention. Le mandataire de banque représente une ou plusieurs banques auprès d’une clientèle de particuliers. Dans le premier cas le courtier devra faire effectuer une recherche dans un panel d’établissements représentatif afin de proposer plusieurs solutions. Dans le cas du mandataire, celui-ci représentant l’établissement bancaire, il pourra proposer les services d’un établissement en particulier. Un courtier peut être inscrit dans différentes catégories pour des produits différent. Il peut être intermédiaire en prêt immobilier et mandataire pour les opérations de regroupement de prêts par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *